Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 17:04

Il existe deux courants contemporains d'architecture anglo-saxonne : le paramétrisme théorisé et appliqué par Patrick Schimacher au sei de l'agence de Zaha Hadid et la blob (Binary Large Object Architecture ou architecture en forme de gouutte réalisée par ordinateur) décrite par Greg Lynn. Les deux fonctionne dans une logique de subsomption des objets ratonnels à angles droits et selon une différenciation continue.Nous donnons ici un texte de Greg Lynn



"Animation" est un terme qui diffère de "mouvement," bien qu'ils soit souvent confondus. Alors que le mouvement renvoie au déplacement et à l'action, l'animation renvoie à l'évolution d'une forme et aux forces de sa génération ; elle suggère l'animalisme, l'animisme, la croissance, l'actuation, la vitalité et la virtualité. Dans ses implications multiples, l'animation touche à quelques-unes des hypothèses les plus profondément ancrées de l'architecture concernant sa structure. Ce qui rend l'animation si problématique pour les architectes, c'est qu'ils ont conservé une éthique de la statique dans leur discipline. Plus encore que leur rôle traditionnel de procurer un abri, les architectes sont censés proposer une culture de la stasis. En raison de son attachement à la permanence, l'architecture est un des derniers modes de pensée basés sur l'inerte. Contester ces hypothèses en introduisant l'architecture à des modèles d'organisation non inertes ne menacera pas l'essence même de la discipline, mais la fera évoluer. Tout comme l'élaboration du calcul a fait appel aux développements mathématiques qui l'ont historiquement précédé, une approche animée de l'architecture subsumera les modèles statiques traditionnels dans un système plus avancé d'organisations dynamiques, comme sous-ensemble. Une approche animée de l'architecture pourrait s'appliquer à la conception et à la création, tandis que des outils plus conventionnels restent en vigueur pour la modélisation et la fabrication. Traditionnellement, en architecture, l'espace abstrait de la création se conçoit comme un espace neutre idéal, aux coordonnées cartésiennes. Dans d'autres domaines du design, toutefois, l'espace conçu s'entend comme un environnement de forces plutôt que comme un vide neutre et inerte. Dans l'architecture navale, par exemple, l'espace abstrait du design s'imprègne de propriétés telles que le flux, la turbulence, la viscosité et la résistance, de sorte que la forme particulière d'une coque est pensée en fonction de son déplacement dans l'eau. Bien que la forme de la coque d'un bateau soit étudiée en mouvement dans un espace abstrait doté de propriétés, on ne s'attend pas à ce que la forme de la coque littéralement se déplace. De même, une éthique du mouvement n'implique pas que l'architecture soit à proprement parler mobile, ni qu'elle exclue un mouvement réel. Les contours et les profils d'une forme peuvent être dessinés par une collaboration entre une enveloppe et le contexte actif dans lequel elle se situe. Tandis que la forme physique peut se définir en termes de coordonnées statiques, la force virtuelle de l'environnement dans lequel elle est conçue devrait aussi participer à sa génération. (...) De cette manière, la topologie permet non seulement l'incorporation d'un moment unique, mais plutôt d'une multiplicité de vecteurs, donc d'une multiplicité de temps, dans une seule surface continue.(...)
La disponibilité et la colonisation rapide de la création architecturale par des techniques assistées par ordinateur offrent à la discipline une autre opportunité de se "ré-outiller" et de se repenser, comme ce fut le cas lors de l'avènement de la projection stéréométrique et de la perspective. Si l'on doit adopter un seul concept face à la prolifération de formes topologiques et d'outils informatisés, c'est celui qui veut que, dans leur structure de machines abstraites, ces technologies soient animées.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J

"contexte actif dans lequel elle se situe", ce qui veut dire le contexte social et économique?


Répondre
A

Oui mais c'est une architecture anglo-saxonne libérale, voir la vidéo de Zaha Hadid où elle défend le confort, notion typiquement anglaise. Les livéreraux nient le socius, le lien sociétal.


Présentation

  • : L'archi.blog du Cazals
  • : Le blog d'architecture du Cazals
  • Contact

Profil

  • Le Cazals
  • Architecture et urbansisme sous l'angle de l'innovation et de la complexité. Le blog d'architecture d'A. Le Cazals
  • Architecture et urbansisme sous l'angle de l'innovation et de la complexité. Le blog d'architecture d'A. Le Cazals

.

L'archi.blog du Cazals>
accueil oeuvres  |  liste d'archi  |  style theorie  |  urbanisme  |   abonnement

Recherche