Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 13:14
Qu'est ce que le Hollandisme ?

Le Hollandisme est une vision de l'architecture basée sur un urbanisme de congestion et de densification. Le terme même d'hollandisme vient de la bouche de Rudy Ricciotti (Workshop de la Cités des Sciences de La Villette 2005). Sa forme la plus caricaturale se retrouve chez MVRDV avec une prise en compte de la complexité dess données statistiques plus que la rézlité d'un territoire, c'est typiquement ce que fustige le parnassien et mistralien Ruciotti. La juxtaposition de plus en plus dense d'activité devant faire naître l'intensificaiton de la ville et de la vie. Mais ce qu'il faut bien vooir c'est que si MVRDV, comme apothéose de l'hollandisme, n'est qu'un double caricatural de la pensée omnivore et sophistiquée de Koolhaas, nous avons dans les deux cas affaire à une vie post-coloniale. On ne peut dissocier Koolhaas de l'Indonésie tant pour ses années de jeunesse que pour sa seconde femme (douce héritière d'une banque coloniale hollandaise). La question du manque de place, posée typiquement en Hollande  après la période Hertzberger et projetée de manière générique sur l'ensemble des emplacements urbain dans le monde est l'un des travers les plus aboutis du hollandisme. Dans le domaine de la congestion urbaine par les outils que les Hollandais possèdent à présent, ils ont une longueur d'avance sur pour la mie en place de leur ville générique et appauvrie. Les reflexions des hollandais sont toujours prise dans un manque de territoire, dans un anonymat de laine qui envahira les montagnes. Les solutions qu'ils apportent comme vous le verrez à l'exemple de la vidéo qui suit, sont toujour de juxtaposer des boîtes dans un jeu d'empilement éclectique, parfois recouvert de verdure pour en atténuer l'effet, mais aussi la mise en place coûteuse et dispendieuse pour l'avenir d'Eolienne (énergie 3 fois plus coûteuse que le nucléaire civil). L'Hollandisme est une architecture de container et de digues.
Le hollandisme toutefois n'est en rien l'architecture pseudo-miesvanderrohienne de Koolhaas même si celui-ci s'en rapproche. Quand Koolhaas fait du Hollandsime cela donne l'image suivante, mais du hollandisme nous retiendrons que c'est un accroissement de la densité qui ne touche en rien l'audace raisonnée, on remarquera aussi dans la vidéo qui suit juste après que si Paris est trop étalé pour MVRDV, qu'en est-il alors pour Londres, Barcelone ou Berlin, avec une densité urbaine deux fois moindre, c'est-à-dire presque de campagnard. Ce qui fait de berlin une ville si spécaile c'est que c'état un cul de cul morcellé qui ne s'est pas développé comme toutes les villes Générique, Berlin appartient à l'Heartland, typiqement traversée par un conlfilt, ce qui est la définition même du Heartland (en géoppolitique), mais de ces données les Hollandais n'ont que faire, il faut densifier et paradoaxalement créer la ville générique partout








L'Urbanisme d'empilement, empiler en quatié serait empiler selon une loi matérialiste en intensité (?)
On peut faire une comparaison entre l'architecture Lego de l'argence Dannoise et le Skyvillage de MVRDV, avec toujours ce relent d'écologisme vert et malthusien.



oui ce sont bien des lego voir ici la confirmation. Et non chers MVRDV, ne font pas mieux avec leur Skyvillage.





Ou encore on peut penser à l'Urbanisme Ruban d'autoroute, comme dans la pub d'Areva, ici
lors de l'expo KM3 à Shangaï sur la redifinition de la ville chinoise...





Une autre solution une colonisation erratique du paysage sensé joué du mimétisme des bidonville de Caracas ou de Rio, mais il n'en ait rien par rapport à la richesse d'un territoire.






Barrios de Carracas au Vénézuela

La question est alors : face au hollandisme devons-nous nous faire gaulois ?



Partager cet article
Repost0

commentaires

Philippe Paoli 27/01/2010 12:30


Es-tu si certain qu'il existe encore des styles ? Je reconnais volontiers l'existence de famille, mais à l'heure où le tout archi est ultra-communicable, où les revues internationales sont
facilement accessibles, n'est-ce pas plutôt les réseaux d'influences qu'il faut montrer ? Big était associé à JDS lorsque Plot existait encore... Julien est belge et Bjarne est danois, mais ils se
sont rencontrés à l'OMA, de même que LAR où l'influence de Fernando Romero est complétement visible sur la casa de musica de l'OMA. Il y a des écoles, des studios, ce sont eux les influences... la
théorie n'existe qu'après coup... Il y a un phénomène, puis une observation, puis une théorie. C'est empirique, il n'y a pas de recette. Heureusement...


Le Cazals 04/10/2010 14:32



Tout ceci me monte au cerveau par capillarité. L'architecture ayant me semble-t-il un train de retard, en ce que dans sa résolution des problème elle est avant totu réflexive et rétroactive (le
fameux après coup dont tu me parles). C'est pourquoi il est si aisé de me tanner. Mais oui il y a davantage et je l'aperçois de plus en plus des réseaux d'influence, ceux-ci se développant avec
ce que l'on nomme les concours, qui tiennetn en vie ce qui n'accèdent à la commande.


 


Pour la Casa de musica je vais chercher puisque c'est l'aggrandissement d'un projet non -construit de maison.



Présentation

  • : L'archi.blog du Cazals
  • : Le blog d'architecture du Cazals
  • Contact

Profil

  • Le Cazals
  • Architecture et urbansisme sous l'angle de l'innovation et de la complexité. Le blog d'architecture d'A. Le Cazals
  • Architecture et urbansisme sous l'angle de l'innovation et de la complexité. Le blog d'architecture d'A. Le Cazals

.

L'archi.blog du Cazals>
accueil oeuvres  |  liste d'archi  |  style theorie  |  urbanisme  |   abonnement

Recherche